PHILADELPHIE

POINT HISTOIRE

A mi-chemin entre New-York et Washington, Philadelphie pâtit un peu de l’immense notoriété de ses voisines et les touristes ne s’y arrêtent pas forcément… Bien dommage, car elle le mérite amplement. Philadelphie tient une place à part, puisque c’est LA ville où sont nés les Etats-Unis!
Son nom vient du grec et peut être traduit par « amour pour un frère ou une soeur ». Surnommée Philly, elle fut le véritable « centre des Lumières révolutionnaires » à la fin du XVIIIe siècle. En 1739 fut publié le premier traité contre l’esclavage et la ville devint, avec Boston, l’un des centres anti-esclavagistes du pays. Dans les années 1770, Philadelphie devint l’un des principaux foyers de la Révolution américaine. Philadelphie fut choisie à cause de sa position centrale au sein des Treize colonies pour accueillir le Premier Congrès continental; et devint de 1790 à 1800 la capitale provisoire des Etats-Unis nouvellement formés.

POINT GEOGRAPHIE

Philadelphie se trouve dans le Nord-Est des États-Unis, dans la région industrielle de la Manufacturing Belt, entre les montagnes Appalaches au nord et l’ouest, et l’océan Atlantique au sud et à l’est. Philadelphie possède un climat continental humide. Les étés sont très chauds et humides et les hivers sont froids et souvent secs.
Le centre-ville (Center City) suit un plan orthogonal depuis sa fondation; la Benjamin Franklin Parkway, sorte de Champs-Élysées de Philadelphie, est une avenue radiale qui relie l’Hôtel de ville au Fairmount Park et au Philadelphia Museum of Art.

Que faire à Philadelphie ?

  1. Aller admirer la Fondation Barnes, qui héberge une collection d’art estimée à 25 millions de dollars : c’est la plus grosse collection privée de peintures impressionnistes dans le monde !
  2. Découvrir les sites de la naissance des Etats-Unis : le Liberty Bell Center qui abrite la « cloche de la liberté »  qui a sonné l’indépendance des colonies. Vous pouvez aussi visiter l’Independance Hall, où furent signées la déclaration d’Indépendance (le 4 juillet 1776) et la Constitution (1787).
  3. Manger un cheesesteak, bien connue comme étant la spécialité culinaire de la ville. Chez Pat’s King of Steaks, la queue au comptoir s’étire jusque sur le trottoir.
  4.  Traîner à l‘Italian Market, marché de rue super animé où on peut aussi se poser tranquillement en terrasse pour déjeuner ou boire un verre.
  5. Trinquer au Philadelphia Museum of Art : le vendredi en fin d’après-midi, les « Arts after five » transforment le grand atrium du musée en bar… Agréable après avoir arpenté le musée pour admirer « les Grandes Baigneuses » de Cézanne, « les Tournesols » de Van Gogh ou « le Pont Japonais » de Monet …
  6. Parcourir la ville pour découvrir les fresques murales : passer à l’office du tourisme récupérer la carte du « mural tour » !