MIAMI

POINT HISTOIRE

C’est au début des années 1800 que les premiers colons européens, qui viennent pour la plupart des Bahamas, s’installent dans la zone. Le Royal Palm Hotel, inauguré en janvier 1897, ouvre la ville – jusqu’alors surtout vouée à l’agriculture – au tourisme. Miami connut son apogée dans les années qui suivirent la Première Guerre mondiale. C’était l’époque des stars du cinéma, des grands hôtels et d’une prodigieuse activité immobilière. Durant les années 1920 la ville autorise les jeux d’argent et ne fait pas appliquer la Prohibition, ce qui entraîne un boom démographique, la population augmentant en quelques années de 30 000 à 200 000 personnes. Cela valut à la ville la réputation de « capitale américaine de la contrebande ». L’arrivée au pouvoir de Fidel Castro à Cuba en 1959 fait affluer en une décennie un demi-million de Cubains dans le sud de la Floride, dont 250 000 à Miami, particulièrement dans le quartier de Little Havana.

POINT GEOGRAPHIE

La municipalité de Miami et ses banlieues occupent une large plaine littorale sur l’estuaire de la Miami River. Elle est située entre deux parcs nationaux, celui des Everglades à l’ouest et celui de la Biscayne à l’est. Le centre-ville est situé sur la côte occidentale de la baie de Biscayne qui est parsemée de nombreuses îles, naturelles ou artificielles, dont la plus étendue abrite Miami Beach, sur la côte orientale. Miami possède un climat tropical avec des étés chauds et humides, comme dans les Caraïbes, des hivers doux et secs.

Que faire à Miami ?

Miami est connue pour son soleil omniprésent, ses plages, mais aussi comme étant une des villes de la Côte est qui a une des offres culturelles et artistiques les plus importantes. On pense notamment au Art Basel, cette immense foire mondiale.
  1. Miami beach (sable blanc, eau turquoise et vie nocturne), vous pouvez remonter Ocean Drive le long de la South Beach, en passant devant l’Art Deco District (restaurés dans les années 1980, les édifices Art déco déclinent toutes les gammes de pastels), et de l’autre côté d’Ocean Drive, la plage de South Beach, dont le sable blanc est connu à travers le monde.
  2. Downtown Miami : en prenant le métro aérien (gratuit), vous aurez un panorama intéressant de Miami, entre océan et buildings. Downtown est le quartier des affaires mais l’offre artistique y est riche : au nord-est, le Perez Art Museum Miami (importante collection d’art moderne et contemporain), au côté du quel le Wynwood Art District accueille de nombreuses galeries d’art contemporain, des ateliers d’artistes et des peintures murales.
  3. Longez la baie de Biscayne dans le quartier bobo et tranquille de Coconut Grove, rejoignez en voiture ou bus le Fairchild Tropical Garden, le plus grand jardin tropical des Etats-Unis. Ce parc se situe à 8km du très huppé quartier de Coral Gables où se trouvent certains des plus beaux palaces de Miami comme The Biltmore. Juste au nord de Coral Gables, Little Havana est le fief de l’importante communauté latino-américaine de Miami : salsa, mojitos, ambiance cubaine
L’offre est riche et on ne s’ennuie pas!